Reprise des négociations à la Banque du Canada

Les négociations à la Banque du Canada battent leur plein, maintenant que la convention collective a expiré (en décembre 2021). L’équipe de négociation de l’AFPC-SLCD 71250 et les représentants de l’employeur ont échangé leurs propositions à la fin de février; les parties retourneront à la table de négociation les 28 et 30 mars, puis le 1er avril.

Les 57 membres de l’unité du siège social, à Ottawa, et les 6 de l’unité de Montréal sont chargés d’assurer la sécurité des installations et du personnel de la Banque. Ces travailleuses et travailleurs étaient présents sur les lieux de travail durant la pandémie et, tout récemment, ils ont dû composer pendant trois semaines avec l’occupation du convoi, la Banque étant voisine du Parlement.

« Les deux dernières années ont été difficiles pour notre personnel de la sécurité », a déclaré Mary Morielli, vice-présidente de la section locale (Montréal) et membre de l’équipe de négociation. « Nous souhaitons que l’employeur se présente à la table conscient et reconnaissant de leurs efforts. En ce moment, nous nous remettons lentement d’une période difficile. Nos membres méritent un contrat robuste, juste et équitable, et nous espérons en conclure un au plus vite. »

Principaux enjeux

La présente ronde de négociations permettra de négocier un contrat pour les groupes d’Ottawa et de Montréal, tout en répondant à leurs besoins distincts. Voici quelques-uns des enjeux clés :

  • de meilleures protections contre le harcèlement;
  • le renforcement des dispositions sur la santé et la sécurité;
  • une meilleure rémunération au rendement;
  • la sécurité d’emploi et les mesures de protection contre la sous-traitance;
  • la charge de travail et l’amélioration de la dotation en personnel;
  • un établissement juste du calendrier des congés annuels;
  • la garantie d’une communication libre entre le syndicat et les membres.

L’équipe de négociation, qui vise des hausses de salaire qui tiennent compte de l’augmentation du coût de la vie, n’a pas encore soumis de revendications pécuniaires, mais elle le fera bientôt.

« Il s’agit là de ma section locale! Je suivrai fidèlement la présente ronde de négociations et je serai solidaire de mes consœurs, confrères et camarades de la section locale 71250 de l’AFPC », a affirmé Alex Silas, vice-président exécutif régional de l’AFPC pour la région de la capitale nationale. « Je sais que mes collègues agentes et agents de sécurité à la Banque du Canada sont unis et solidaires et, qu’ensemble, nous obtiendrons un contrat juste et équitable qui tiendra compte de leurs préoccupations en milieu de travail. »

Équipe de négociation

Ottawa : Patrick Tessier, Jason Carr et Felix Koolen-Renaud
Montréal : Maria Morielli et Éric Leger

Négociatrice : Laneydi Martinez Alfonso

Équipe de négociation de l’AFPC à la Banque du Canada. (Éric Leger, Laneydi Alfonso, Patrick Tessier, Mary Morielli, Felix Koolen-Renaud)